Posts Tagged ‘Musiciens’

h1

Grands noms #15

24 mai 2011

Sébastien Stein joue de l’euphonium au sein des Orchestres de la Musique de l’Air de Paris. Dans cette vidéo il présente son parcours.

h1

Grands Noms #14

18 mai 2011

Ici l’interview de Bernard Liernard, tubiste professionnel qui joue autant du classique que de la musique contemporaine.

h1

Grands noms #13

13 mai 2011

Une vidéo vaut toujours mieux qu’un long texte rébarbatif. Partant de ce principe, voici le portrait de Jérémie Dufour  [soliste international, lauréat de concours internationaux (membre de l’orchestre d’harmonie de la Garde Républicaine, ainsi que de divers ensembles (Impetuo, Oktopussy Tuba Orkestra, ZECT, Grand Orchestre d’Ivan Jullien), professeur assistant au CNSMD de Paris, professeur au CRD de La Rochelle] ou  plus exactement son interview que l’on peut retrouver sur le site La Boite Noire  (qui propose d’ailleurs un grands choix d’interview).

h1

Ah le Quintette…

22 janvier 2011

Souvent le quintette de cuivres est considéré comme l’aboutissement pour les musiciens classiques, et à juste titre. En effet il est difficile de jouer dans des petits ensembles pour plusieurs raisons:

– il faut un bon niveau instrumentale car les partitions sont souvent des adaptations d’œuvres (comme les fugues et toccata de Bach)

– il faut savoir écouter son/ ses voisins pour que le son soit uniforme, et pour être sur de ne pas jouer les nuances plus ou moins fortes que les autres.

– et il faut avoir un son homogène  de façon à ce que le quintette donne bien. IL suffit qu’un des musiciens est un son un peu moins « propre » et c’est tout l’ensemble qui s’en ressent.

Personnellement le quintette m’attire énormément mais je sais que j’ai encore du travail avant d’avoir le niveau !! Il faut dire que j’ai découvert ces ensembles en écoutant le Canadian Brass qui m’a bercé pendant pas mal de temps surtout que les musiciens savaient jouer autant du baroque que du jazz ! Je sais que, depuis la création du quintette, les musiciens ne sont plus les mêmes, mais dans mes souvenirs non seulement ils jouaient bien mais en plus ils assuraient le show !!

 

J’ai eu la chance, il y a quelques années, de voir en concert l’ Ensemble Epsilon, après avoir assisté à un master-class de Frank Pulcini (où c’est présente parmi les « élèves » soucieux d’entendre des conseils du maitre un certain… Romain Leleu!). Ce fut une sacrée claque. Chaque musicien étant une pointure ils ont délivré un concert brillant et plein d’humour ! !

Un de leurs albums peut être écouté  Ici.

Puis j’ai découvert le Feeling Brass Quintet où joue Romain Leleu, alors évidement la qualité est au programme, autant musicalement que techniquement !

Après ce petit tour d’horizon de mes quintettes préférés je retourne à mes gammes dans l’espoir de progresser ! 🙂

h1

Grands noms #12

17 janvier 2011

Difficile d’être objectif quand on aime un artiste, pour moi c’est le cas avec François Thuillier, qui a l’avantage de jouer du tuba et du jazz (dont je suis particulièrement fan). Alors, après en avoir parlé ici, j’en remet un p’tit coup avec un portrait tout en simplicité visible ici.

Et puis je rappelle que ces albums sont excellent notamment « Wunschklang » du European Tv Brass Trio(que vous pouvez écouter ici), et « Déjà 7h?! » de LTP (en écoute ici).

Du coup je vous met une vidéo ou François Thuillier joue une œuvre classique!
Et une seconde ou il joue avec le MegaOctet  sans le cadre des concerts « Jazz sur le Vif » pour France musique, avec la création de « Présences d’esprits » d’Andy Elmer
h1

Youngblood Brass band

27 novembre 2010

Ça faisait un petit moment que je n’avais rien écrit sur le blog -par manque de temps. Voici donc un nouvel article consacré à un superbe brass band américain qui mélange habillement le style New Orleans au funk et au rap: les Youngblood Brass band.
Mais avant la musique un petite bio extraite de Wikipédia :

« Les membres fondateurs sont le soubassophoniste Nat McIntosh et le batteur de caisse claire Dave Henzie-Skogen qui ont joué pour la première fois ensemble en 1994. Les membres actuels qui forment le groupe se sont rejoints en 1997 sous le nom One Lard Biskit Brass Band.

Les Youngblood Brass Band combinent leur inspiration des orchestres jazz de la Nouvelle-Orléans ainsi que ceux du Midwest puis ajoutent une dose de hip-hop et de funk. Ils se focalisent beaucoup sur le jeu d’ensemble, ce qui leur permet d’être très performant, notamment en live.

Leur premier disque, Word On The Street, sort en 1998 sous le nouveau nom de groupe Youngblood Brass Band. Deux ans plus tard, en 2000, ils sortent un nouvel album intitulé Unlearn. Talib Kweli, Mike Ladd, DJ Skooly et Ike Willis sont crédités sur ce dernier. Ces deux albums ont été sorti sur leur propre label indépendant E Pluribus Bumpus Music ce qui explique pourquoi ils sont très rare à trouver aujourd’hui. En 2003, ils signent chez Ozone pour leur album intitulé center:level:roar. Un album live intitulé simplement live. places sort chez All City en 2005. Les Youngblood Brass Band sortent en 2006 Is That A Riot? sur leur propre label, Layered. »

C’est une formation qui dégage tout sont potentiel en live, d’ailleurs leur meilleur album est justement un live. ATTENTION vous risquez de faire des petits pas de danse, voire sauter sur place en entendant leur musique!

Et une petite dernière pour la route:

Voila si avec ça vous avez la patate alors c’est que je peux rien faire !

 

 

 

 

h1

Carnaval

6 octobre 2010

Si le « Carnaval de Venise » de Jean-Baptiste Arban  reste, avant tout, une référence chez les trompettistes (surtout avec la version de Maurice André) en raison des difficultés techniques  et mélodiques des variations, d’autre instrumentistes si sont essayé avec plus ou moins de succès. Parmi les réussite on peut citer le maitre du tuba Roger Bobo qui en à fait une interprétation au tuba en fa (enfin c’est ce que je pense vu la forme du tuba) qui à due en impressionner plus d’un!! Après ça on ne pourra plus dire que le tuba ne sert qu’a faire des « Poum poum » au fond de l’orchestre !

En prime je vous en met deux autres:

Un enregistrement par Wynton Marsalis accompagné d’un orchestre symphonique:

La seconde version est de Romain Leleu (le frère du tubiste Thomas), accompagné au piano:

Et pour ceux qui veulent le jouer voici un lien vers la partition pour trompette en Sib et un lien pour la partition avec accompagnement au piano. J’ai plus qu’a vous souhaiter bon courage 🙂